line
A propos de nous
Actualité
Fondation FMF - Assistanat au cabinet médical
Documentation
Conditions d'admission pour les maîtres de stage
Conditions d''admission pour les médecins-assistan
Demande de cofinancement
Gestion de l''assistanat au cabinet médical
Contrat
Cahiers des charges
Assurances
Evaluation
Littérature
Programmes cantonaux d'assistanat au cabinet
Cours
Bourses d'emplois
FAQ
Liens
Téléchargements
Contact
Donations
Evaluation


Evaluation du programme d’assistanat au cabinet


L’évaluation permanente du programme est très importante. Elle est assurée en collaboration avec l’Institut für Medizinische Lehre (IML) de Berne, sous la direction de Dr. phil. Alexandra Kunz.

L’évaluation très approfondie des trois premières années (phase pilote) a montré que l’assistanat au cabinet est une nécessité pour les futurs médecins de famille, qu’il est efficace et qu’il est d’une manière générale très apprécié aussi bien par les médecins-assistants que par les maîtres de stage (voir Revue Médicale Suisse 2002, 83: no.9, p.407 - 409, B. Rindlisbacher, M. Battaglia: Formation postgraduée au cabinet du médecin de premier recours. Organisation et mise en application du projet pilote de 3 ans 1er juillet 1998–30 juin 2001 et Revue Médicale Suisse 2002, 83: no.9, p. 410 - 416, P. Schläppi, D. Hofer, R. Bloch: La forme d’apprentissage «assistanat au cabinet médical» a fait ses preuves. Evaluation du projet pilote de 3 ans «formation postgraduée au cabinet du médecin de premier recours (assistanat au cabinet du praticien)» du Collège de Médecine de Premier Recours CMPR en collaboration avec la FMH, l’ASMAC et l’ASSM).
La nécessité d’une période de formation postgraduée dans un cabinet de médecine de famille fait suite à la constatation que les médecins-assistants ont des connaissances à peine suffisantes, voire de véritables lacunes dans certains domaines spécifiques de la médecine de premier recours avant l’assistanat en cabinet, comme le confirment leurs autoévaluations et l’appréciation des maîtres de stage. L’assistanat au cabinet a été suivi d’une amélioration significative des ces compétences sur ce plan, ce qui en démontre bien l’efficacité. Le contexte de l’apprentissage dans le cadre de l’assistanat en cabinet a été jugé meilleur qu’un assistanat en milieu hospitalier à plusieurs points de vue.

Les évaluations subséquentes ont montré que le standard très élevé atteint lors de la phase pilote a été maintenu (voir Revue Médicale Suisse 2005, 86: no.19, p.1147-1153, S. Feller: L’assistanat au cabinet médical: «… la période la plus instructive de ma formation!» Evaluation du projet «Formation postgraduée au cabinet du praticien de premier recours» du Collège de Médecine de Premier Recours CMPR).

Autoévaluation de l’assistanat au cabinet par le maître de stage et le médecin-assistant

Des documents spécifiques ont été établis pour l’évaluation intensive du programme d’assistanat au cabinet durant les trois premières années du projet. Ils constituent un excellent support pour l’autoévaluation et pour suivre en permanence l’état des compétences et repérer les lacunes restantes par rapport aux objectifs d‘apprentissage. Le premier questionnaire est destiné au maître de stage et sert à évaluer ses qualité en tant que maître de stage. L‘autre questionnaire s’adresse aux médecins-assistants , qui pourront ainsi évaluer leurs aptitudes. Pour ce dernier questionnaire, il existe une version spéciale pour les assistanats en cabinet de pédiatrie. Ces questionnaires peuvent servir de base aux entretiens de feedback mensuels.