line
Directives pour les médecins-assistants

Le médecin assistant doit remplir les conditions et les critères suivants et suivre les directives ci-dessous pour participer au programme de la Fondation FMF:

  1. Être au bénéfice d’un diplôme fédéral de médecine (exceptionnellement, il est possible d’accorder un cofinancement dans le cadre du programme moyennant un diplôme de médecine étranger, pour autant qu’il existe une confirmation de la reconnaissance par l’Office fédéral de la santé publique (OFSP) et à condition d’une formation postgraduée appropriée) reconnu par la FMH d’au moins 2 ans, à un taux d’occupation calculé (proportionnel) de 100%, ait été accomplie en Suisse).
  2. Être membre de la FMH
  3. Le but de la formation postgraduée avoué doit être l’obtention d’un titre FMH de médecine interne générale ou de pédiatrie et médecine de l’adolescence (titre de médecine de premier recours).
  4. Avant de commencer son stage en cabinet, le médecin-assistant doit avoir accompli au minimum 2 et au maximum 7 années de formation postgraduée clinique, au contact de patients et reconnues par la FMH (à un taux d’occupation calculé (proportionnellement) de 100%.) Les médecins-assistants ayant comme but de formation la médecine générale ou la médecine interne (générale) doivent avoir accompli au minimum 1 an de médecine interne (en milieu ambulatoire ou hospitalier). Les médecins-assistants se destinant à la pédiatrie et à la médecine de l’adolescence doivent être au bénéfice d’au moins 2 ans d’expérience dans cette spécialité.
  5. Le médecin-assistant ne doit pas avoir accompli préalablement plus de 3 mois d’assistanat en cabinet reconnu par la FMH. Peu importe chez qui il a fait le stage ni comment celui-ci a été financé. Chaque période de 2 mois de remplacement en cabinet reconnue par la FMH compte pour 1 mois d’assistanat au cabinet. La Fondation FMF ne cofinance alors que le nombre de mois restants jusqu’à un total maximal de 6 mois (à 100%).
  6. S’il y a plus de médecins-assistants qui s’annoncent que le nombre de place disponibles pour un cofinancement, la priorité est accordée à ceux qui n’ont encore pas fait d’assistanat au cabinet. Viennent ensuite les candidats pouvant faire valoir la plus longue formation postgraduée clinique (jusqu’à 5 ans). Les candidats répondant déjà aux critères pour l’obtention d’un titre FMH ne pourront par ailleurs être admis dans le programme que dans la mesure où il y a un nombre suffisant de places d’assistanats en cabinet et où les réserves pécuniaires le permettent.
  7. Avoir accompli au moins une journée de visite et avoir convenu par écrit, avant (!) le début de l’assistanat, des objectifs d’apprentissage avec des contenus bien définis.
  8. Accepter des entretiens formels mensuels sur le déroulement de l’assistanat au cabinet et concernant les objectifs d’apprentissage. Les résultats doivent être documentés sous forme de rapport écrit (check-list/flow sheet). Différents formulaires peuvent être téléchargés à cet effet à la rubrique Evaluation. Les évaluations mensuelles n’ont pas besoin d’être transmises à la Fondation FMF.
  9. Le médecin-assistant s’engage à se soumettre à l’évaluation web-basé prévue dans le cadre du programme de la Fondation FMF.
  10. Le médecin-assistant est tenu de communiquer à la Fondation FMF tout changement d’adresse jusqu’à l’obtention de son titre de spécialiste et de transmettre l’attestation correspondante. La Fondation FMF se réserve le droit de pouvoir demander à tout moment l’adresse actuelle à la FMH.
  11. Un contrat de travail établi et cosigné par la Fondation FMF règle les questions de salaire, de temps de travail, d’assurances, de délai de résiliation, de vacances, etc. et comporte les cahiers des charges pour le maître de stage et le médecin-assistant.
  12. La participation à au moins l’un des quatre cours de gestion du cabinet médical pour les médecins assistants organisés chaque année par la Fondation FMF à l’intention des médecins-assistants maîtrisant la langue allemande est obligatoire.
  13. Le cofinancement d’un assistanat au cabinet est exclu en cas de relation de parenté du premier degré (par ex. père et fille).
  14. L’assistanat n’est en règle générale pas cofinancé si le médecin-assistant travaille à 50% à l’hôpital et souhaite ajouter à ce pensum un travail en cabinet à 50% (50% + 50% ≠ 100%, changements de rôles incessants).

Rémunération des médecins-assistants